Le Trail des Lumières



Depuis 2013, chaque année au mois d’octobre, je cours le Trail des Lumières à Villers-lès-Nancy, tout près de chez moi sur mes terrains d’entraînement.

Cette année pourtant, je m’étais au départ inscrit au Munster trail (72km, 4000m D+) qui a lieu le même jour, mais ayant contracté une fissure à mon tendon d’Achille droit, je joue la carte de la sécurité.
Le départ a lieu en fin d’après-midi dans le parc de Remicourt et je retrouve peu avant Bruno le photographe et mes amis de l’équipe ForzaRunners, Sylvie, Philippe, Manue et Sébastien. Le temps est agréable, même idéal avec l’été indien qui dure et le terrain est très sec.






Toutefois, je m’élance seul, monte assez vite dans le parc que je connais par cœur puis le redescends pour rejoindre la coulée verte et le parc de Madame de Graffigny. Le parcours rejoint le ruisseau de l’Asnée et la fameuse côte sèche du sentier d’Hardeval. Une fois arrivé au stade, je peux reprendre mon souffle car c’est moins pentu. Nous longeons le chemin Charlemagne puis courrons sur le GR5 et Henri Barré et nous nous dirigeons ensuite vers Chaligny pour revenir à la Haute Borne à la sortie de Clairlieu. Il commence à faire sombre et je sors ma lampe frontale du sac. Sans m’arrêter au premier ravitaillement (14ème km), Je m’enfonce dans la forêt sous un beau coucher de soleil ;  il commence à faire frais.

Je cours assez rapidement et suis à la moitié du parcours après 1h03’ mais, sur les conseils de mon kiné, je ralenti…d’ailleurs mon pied heurte une pierre et la douleur résonne dans mon tendon et dans toute la jambe. J’arrive juste après le semi au véritable mur ; Bertrand Harter, l’organisateur, nous a prévenus au briefing de départ et effectivement je le monte les mains sur les cuisses puis lors de la descente, j’essaie de freiner mon élan en me tenant aux arbustes. Mais je glisse sur les fesses par deux fois et me prends une branche sur le nez…mais je passe !

Au second ravitaillement (25ème km), Sébastien me rejoint et nous finissons ensemble ce trail et étant attentifs au balisage…encore une fois, nous prenons une mauvaise direction mais faisons heureusement vite demi-tour. Le finish est très sympa avec le passage sur le plateau de Villers et j’adore la descente sur 1,5kms le long du parc de Brabois. Avec Séb, nous terminons en 3h29’, dix minutes de plus que l’an dernier, et à l’arrivée, Renaud nous attend et Ludovic, également de l’équipe des Forzas, arrive juste après.



 Courir de nuit à la lampe frontale dans les bois à l’Ouest de l’agglomération de Nancy, mon terrain de jeu, est  ludique et varié avec de belles pentes, des pierriers, des sentiers sinueux et des larges chemins.


20.10.2018 à 17h38’ : Trail des Lumières (Villers-lès-Nancy, dossard 110, 35km, 738m D+) : 3h29’48" (72ème/226, 25ème Master)



Posts les plus consultés de ce blog

Le marathon du Donon

Ultra-Trail de l'Eiger