Munster' Trail



C’est en Alsace que j’ai prévu de courir mon dernier trail en compétition pour cette année 2017 : le Munster’ Trail.


La veille de la course, samedi 11 novembre, avec Cécile et Philippe, mon copain de trail qui habite actuellement au pied des Alpes, nous partons en début d’après-midi pour Munster en passant par le col de la Schlucht. Je connais bien ce coin d’Alsace pour y avoir déjà couru seul et en compétition lors du trail des Marcaires. Comme à chaque fois, nous logeons à l’hôtel de la Verte Vallée, Cécile y ayant travaillé, toujours bien installés et avec un très beau spa : il serait dommage de ne pas en profiter. Le soir, nous dînons copieusement au restaurant de l’hôtel et je prends l’assiette de fromages en fin de repas, vraiment succulent !








C’est en quittant notre table que nous apprenons que le trail de 30km a été annulé suite à l’avis défavorable du peloton de gendarmerie de montagne car en plus de la pluie, des vents en rafales sont annoncés à plus de 120km/h sur les crêtes.
Par conséquent, tous les coureurs sont invités à courir le trail du 18km, version raccourcie du 30km.


Le départ est donné dimanche à 9h, sous des trombes d’eau dans le parc Hartmann face à la gare. Vêtu d’une veste de pluie, de ma casquette imperméable avec mon dossard 19, je me place vers l’avant presque sous l’arche de peur de piétiner vu le nombre important de participants. Je pars assez vite et cours le premier kilomètre qui passe par la Grand’ Rue en 4 minutes, puis le parcours devient vallonné et parfois technique avec même des passages dans des champs boueux comme lors des cross-countries.


Même si je ne passe pas par le Tanet, le lac Vert et Forlet, le tracé reste très beau malgré la météo plus que maussade. Je traverse le village de Haslach, le Glasborn, mais sans m’arrêter au ravitaillement, et juste après par le point culminant du Barrenkopf à 987m d’altitude…cela souffle effectivement très fort. Ensuite, je reconnais le paysage pour y avoir déjà couru en aller-retour, traverse Horhod et vient juste après la dernière descente vers Munster où le chemin est presque devenu un ruisseau.

J’arrive dans la parc Hartmann après 1h55’10" de course, classé 143ème sur 865, 45ème de ma catégorie, satisfait de ma prestation sans avoir forcé et content de rentrer me réchauffer tant je suis trempé. Ma montre indique 1411m D+, ce qui me parait un peu exagéré (800m de dénivelé positif environ de prévu, sans doute un peu plus). Philippe arrive quelques minutes après moi et nous nous rejoignons avec Cécile au spa de l’hôtel.



C’est sûr, l’an prochain, je clôturerai ma saison de trail à nouveau par le Munster’ Trail mais sur le parcours de 30km ou plus.


Posts les plus consultés de ce blog

Ultra-Trail de l'Eiger

Le marathon du Donon