Entraînements marathon-trail



Objectif : Augmenter mes performances et multiplier le plaisir de courir

Courir est mon plaisir !
Il y a un peu plus d’un mois, je courais avec mon frère le trail des Lumières et il y a 3 semaines le marathon d’Athènes. Des souvenirs fabuleux en mémoire, et je n’oublierai jamais mon arrivée dans le premier stade olympique...grandiose !

Samedi, pour la première fois depuis mes blessures aux tendons, je sens que ma foulée est redevenue presque "normale" et je cours 14,5 kms (380m de dénivelé +).
Cette sortie "positive" me revigore et 2 jours plus tard, je pars effectuer une séance en fast hiking (randonnée rapide), un peu comme Sylvain Bazin (auteur-runner de Pèlerin Express).
Mais finalement, je trottine tout le long en forêt, pendant près de 3 heures : 2h59’02 exactement pour 30,1 kms dont 830m de dénivelé positif. J’ai l’impression de me promener, sans jamais forcer, et mon esprit vagabonde. Je suis parti assez chaudement vêtu malgré le soleil et juste avec une gourde et un petit tube de gel (absorbé au 18ème km). Je passe par le parc de Remicourt et de Brabois, poursuis par le plateau de Villers-lès-Nancy puis en forêt de Haye. Je rentre, toujours tranquillement, avec la faim au ventre (j’aurai du prendre un peu plus de quoi m'alimenter), sans douleur, juste quelques tensions (toujours à mes tendons). Et, je me rends compte que je suis allé plus vite qu’à mon dernier trail...pourtant j’avais beaucoup plus souffert.
Je pense déjà à ma prochaine sortie running ! Chose faite quelques jours plus tard, je recours un marathon avec mon frère : le marathon de la vallée de la Sarre, 42,75km...pas mal de dénivelé positif, du vent, du soleil aussi et surtout...on a pas arrêté de discuter!


C'est en petit-déjeunant que j’ai élaboré mes séances d’entraînements privilégiées, pour me préparer à mes prochains marathons et trails avec en point d’orgue le marathon du Mont-Blanc (29 juin 2014).

Mes entraînements à venir pour courir marathon ou-et un trail avec toujours pour objectif d'augmenter mes performances et de multiplier le plaisir de courir.


- Séance de 1 minute-1minute : Courir vite en accélérant pendant une minute puis récupérer au trot pendant une minute (plusieurs enchaînements).

- Séance de côtes : Répéter des montées rapides en côtes (ou/et des montées d’escaliers si running en milieu urbain) en amplifiant le geste de montée de genoux et la poussée de pied au sol.

- Séance de fast hiking (rando-course trail) : Alterner courir et marcher vite lors d’une sortie running de longue durée.

- Séance de seuil en fartlek : Tracer un parcours en milieu naturel avec un minimum d’obstacles et tenir une allure rapide.

- Séance de récupération active : Courir à l’aise sans s’épuiser pour assimiler les entraînements plus durs.

+ Renforcement musculaire et préparation physique générale
+ Entraînements croisés vélo/course à pieds (rouler à vélo sur une sortie avec des montées et terminer par un footing relâché sur terrain assez plat)
+ Natation

Run free ! Courir libre !

Posts les plus consultés de ce blog

L'histoire du marathon

TDS, Sur les Traces des Ducs de Savoie

Un coureur casquetteur à Malte